Vivre en Toscane

Ca fait tout juste deux mois que je suis arrivée à Florence. Pour ceux qui ne me suivent pas sur les réseaux sociaux ou qui ne l’auraient pas encore compris: je suis à nouveau pour 6 mois en Italie. Pas pour voyager comme l’an dernier mais bien pour travailler. Je prête main forte à Alice Cheron, du blog Ali di Firenze, qui se déploie et se transforme en magazine online.

Une nouvelle manière pour moi d’appréhender l’Italie, en posant mes valises dans un seul endroit pendant 6 longs (courts!) mois. Alors, je ne me suis pas installée à Florence mais bien dans un petit village tout proche d’où je peux admirer les collines du Chianti depuis mon jardin. En Belgique, je vis en ville, en Italie, j’avais envie de tester la vie à la campagne (dans cette campagne que j’aime tant et que je vous raconte souvent).

Pour le moment, tout se passe bien, je découvre des coins de la Toscane que je snobais un peu (en cause : mon souhait d’aller là où le touriste n’est jamais passé ;)), j’apprivoise doucement Florence (ce n’est pas gagné vu la densité touristique, du jamais vu selon moi, mais Alice et mon collègue Guillaume me font découvrir l’Oltrarno et je dois avouer qu’on s’y sent bien) et surtout, je prends beaucoup de plaisir à partager sur ce pays que j’aime tant. Ca ne ressemble pas à du travail et c’est la première fois que j’expérimente ce sentiment.

Cette activité professionnelle, c’est celle que j’ai rêvé et dont j’ai posé les bases il y a un peu plus de 2 ans lors d’une thérapie où une question m’a été posée : « mais au fond, Emilie, que rêves-tu de faire ? ». J’avais répondu que je ne savais pas. J’étais complètement perdue à l’époque, incapable d’aller puiser au fond de moi ce qui me faisait vraiment envie et ce qui me ferait du bien. La thérapeute m’a alors dit de déposer quelques mots sur papier, au hasard, sans réfléchir. Parmi ces mots, il y avait Italie, voyage, transmettre, partager, échanger.

Il s’est passé beaucoup de choses en 2 ans: quitter le boulot dans lequel j’étais (à fond) depuis 10 ans, effectuer mon préavis, bosser quelques mois dans l’événementiel avec mes amies chéries, partir pour un voyage de 5 mois en Italie, revenir, creuser les pistes qui s’étaient éveillées en moi, douter, faire une formation, avoir peur, effectuer des stages de réorientation professionnelle (un dans une librairie dédiée au voyage, déclencheur et un dans une agence de voyages « traditionnelle », intéressant mais peu concluant), perdre patience et me dire que ça prend trop de temps, que je suis trop lente, que je dois rentrer dans le rang, reprendre un boulot dans mon ancienne branche, le quitter après à peine un mois et surtout… lire le message d’Alice sur Instagram le samedi 20 juillet 2019. Elle cherche quelqu’un pour renforcer son équipe pour une durée de 6 mois.

« Buongiorno Alice, rirais-tu si je postulais ? Passe un beau week-end, Emilie». Cette question, un peu légère… me définit si bien. Moi qui ne me prends jamais au sérieux, qui n’ai pas une très grande confiance en moi, qui me dis qu’il y aura toujours quelqu’un de plus intéressant dans le pipe. Mais cette aventure, je la veux. Avec Alice, on s’appelle, le feeling est bon, mais elle souhaite rencontrer un autre profil, réfléchir pour être sûre de faire le bon choix. Alors, je tente le tout pour le tout et envoie mon coeur et mes tripes par email. Et ça marche. « Emilie coucou, merci pour ton message! C’est toujours très chouette de voir des gens ultra motivés par un projet, et carrément touchant quand c’est le tien. Pour moi c’est bon, on fonce ». Ces mots résonnent encore dans ma tête.

Alors voilà, la raison pour laquelle j’écris (encore) moins sur le blog, c’est que j’écris ailleurs. Je vous invite à venir me lire (et à lire Alice) sur alidifirenze.fr, mais je promets que je vais essayer de me discipliner et distiller un peu de mes aventures et découvertes ici, car non, Amore Mio n’est pas mort, Amore Mio a même le coeur qui bat plus fort.

Cet article a 10 commentaires

    1. C’est bizarre, j’ai l’impression que tu l’as déjà fait 🙂

  1. Profitez bien de cette magnifique région qu’est la Toscane, mon mari étant de cette région (Lucca) j’ai pu l’apprécier à plusieurs reprise 😍😍😍

    1. Mille mercis Eleonora! Je profite, promis!

  2. Quant à moi, tu me fais envie aussi, je ne te dirais qu’une seule chose : vas-y à fond, fais ce que tu aimes et surtout fais le bien pour toi. Bisous.

    1. Merci marraine <3 Gros bisous

  3. Ciao Emilie je te souhaite un plein épanouissement dans cette belle aventure 😎 gros bisous

    1. Merci beaucoup Maria, je t’embrasse 🙂

  4. Bonheur de te lire, go go go go <3

Laisser un commentaire