La Trattoria del Pescatore, la pépite du Lac Trasimène

J’ai encore des choses à vous dire sur l’Ombrie, qui reste si chère à mon coeur (peut-être encore plus après ce mois passé en son sein). Je dois notamment vous parler du meilleur restaurant du lac Trasimène – aussi mon préféré en Italie – pour plein de raisons (objectives et subjectives), j’ai nommé la Trattoria del Pescatore à Passignano sul Trasimeno.

Une histoire difficilement supportable, tant le suspense est grand

Pour vous expliquer pourquoi j’aime tant ce restaurant (que je fréquente depuis à peu près 10 ans), je vais vous raconter ma dernière expérience là-bas. Je vous préviens, cette histoire est difficilement supportable, tant le suspense est grand.

J’arrive en Ombrie le 4 juillet. Mon frère me rejoint pour 2 jours aux alentours du 13 et, justement, il aura 30 ans le 16 juillet. Donc je prévois de l’inviter à la Trattoria del Pescatore. Sauf que je commets une grosse erreur, je n’appelle pas pour réserver avant le 12 juillet. Et là, je demande à réserver une table pour le vendredi soir: impossible. J’essaie pour le samedi midi: non plus. Et le samedi soir? Oublie. Passée la déception, nous nous rendons dans un autre chouette restaurant de poisson au bord du lac (Da Settimio à San Feliciano, pour les curieux). Et je me dis que j’irai la semaine suivante avec une de mes collègues en vacances dans la région.

Cette fois, je m’y prends plus tôt: je la vois le dimanche, lui propose, elle est partante. Le lundi, j’appelle 3 fois sans succès. J’essaie à nouveau le mardi à 11h pour une table le vendredi soir : complet. Ok. Là, je commence à désespérer. Je finis par rappeler quelques jours après pour avoir une table le lundi soir : impossible, ils ont un groupe de 35 personnes. Je demande pour le mardi midi : mmmmm ça va être compliqué. Mais on me demande de rappeler lundi pour une table le mardi soir. Le lundi, j’appelle et là, ô miracle, j’ai une table (en tout début de service).

Une fin heureuse

Le mardi soir, j’arrive au resto avec une joie non dissimulée. Et là Carlo, le serveur, me voit – me reconnait – et me dit « c’est toi qui a appelé 30 fois depuis 3 semaines »? « Euuuuuh….. oui ». Il part quelques instants et revient avec une carte de visite sur laquelle est inscrit son numéro de téléphone. « La prochaine fois, écris-moi sur Whatsapp, je te trouverais toujours une table ». La soirée commence bien.

Je commande alors pour commencer les crostini misti di pesce (un ensemble de bruschette et de croquette avec diverses préparations maison de poisson), les chitarrini con ragu di lago (une sorte de spaghetti carrés, avec une sauce tomate aux poissons du lac). Et pour terminer, une douceur – pour une fois ! – des tartelettes caramélisées à la pêche fraîche avec une boule de glace vanille (maison également).

Pour la petite histoire, le restaurant existe depuis 50 ans. D’abord mené par Emma -la nonna- et aujourd’hui par Renata (girl power !), il propose des spécialités de la terre et surtout du lac. Je vous entends d’ici, « le poisson de lac, c’est pas terrible ». Attendez d’avoir goûté aux préparations de carpe, de perche, d’anguille et de brochet de cette trattoria.

Comme toujours, c’est délicieux, c’est fin, c’est simple, c’est juste. Je me dis que, définitivement, tenter de réserver pendant 3 semaines, ça valait la peine.

Vient le moment de l’addition. Et là, à nouveau, une (très) belle surprise: une ristourne de 40% sur l’addition… pour la longue attente et la bonne cliente que je suis, dit-il.

Comment vous dire que je suis sortie de là les larmes aux yeux (oui, c’est ma manière de manifester la joie) en me disant que, plus que jamais, j’ai envie de découvrir et promouvoir des endroits comme ceux-là où l’amour du métier et des gens se ressent à chaque visite.

Laisser un commentaire