Comme dans un film

Anne et Pino

Eux, ce sont Anne et Pino. Ils se sont rencontrés en 1975 dans un train. Anne était avec une amie, Pino était seul. Elles se demandaient ce qui n’allait pas chez cet italien qui ne les abordait pas. Finalement, ils se parlent (Anne dit que Pino a engagé la conversation, Pino dit que c’est elle). A la fin du voyage, ils s’échangent leurs coordonnées. Deux mois après, Anne raconte que Pino l’a appelée (mais Pino dit que c’est Anne qui l’a contacté), ils se retrouvent alors à Florence pour un week-end (puis de nombreux autres) et ne se quittent plus. Très vite, des amis américains d’Anne les invitent à les rejoindre dans une maison qu’ils louent pour les week-ends et les vacances dans la campagne près d’Assise. A la fin de la troisième visite, les amis partent. Anne et Pino restent.

maison d'Anne et Pino en 1975

Ils quittent rapidement leurs jobs respectifs et s’installent définitivement dans la maison, qu’ils restaurent et transforment peu à peu en une ferme. Au départ, ils n’ont ni l’eau, ni le chauffage, ni l’électricité. Cette maison, c’est leur rêve mais c’est aussi le fruit du travail de toute une vie.

maison d'Anne et Pino en 2018

Pino restaure la ferme, s’occupe des animaux, du jardin et Anne l’aide mais après un rapide calcul, elle se rend compte qu’elle doit trouver un emploi pour soutenir leur projet et part chercher du travail à Assise. Elle va coller des petites annonces dans des commerces : « Américaine disponible pour apprendre l’anglais à vos enfants ». Dans un commerce, au moment où elle colle l’affichette, une femme lance une rumeur « mes enfants sont déjà inscrits, les vôtres viendront-ils? ». Anne démarre les cours cette année-là avec 8 élèves. L’année suivante, elle en a 16; celle d’après 32 et ainsi de suite. Elle finira par ouvrir une école, employer plusieurs professeurs et aura jusqu’à 300 élèves par an.

Trois ans après leur rencontre, Anne est dans l’année de ses 30 ans et elle déprime. Elle sait que si elle reste avec Pino, elle ne retournera jamais vivre aux Etats-Unis. Elle est perdue. Un jour, elle décide de faire une liste des pour et des contre et puis se pose ces deux questions:

  • S’il le faut, pourrais-tu décider de ne jamais rentrer vivre en Amérique? La réponse était OUI.
  • Pourrais-tu vivre sans Pino? La réponse était NON.

Alors elle est sortie dans le jardin, a appelé Pino et lui a dit « si on le fait en décembre, pour Noël, ma famille pourrait venir ». Pino a répondu « à quoi? ». Elle: « à notre mariage ». Lui: « ok mais laisse-moi finir de planter mes tomates ».

C’est ainsi qu’ils se marièrent à l’hiver 1978, dans la petite église en haut de la colline (même si Pino est athée)(Anne est vraiment très persuasive) et qu’ils firent leur repas de noces chez « Da Giovannino », lieu où ils sont toujours des clients réguliers et où leur fils aîné a organisé son repas de fiançailles.

mariage d'Anne et Pino

mariage d'Anne et Pino

mariage d'Anne et Pino

Anne et Pino ne sont pas comme les autres. Je me sens privilégiée d’avoir fait un bout de chemin avec eux et qu’ils m’aient raconté leur histoire. Et croyez-moi, 43 ans plus tard, une flamme brûle dans leurs yeux.

Anne et Pino 1975

Anne et Pino 2018

Cet article a 9 commentaires

  1. Et moi, je me sens privilégiée de te lire Emilie! C’est tellement beau cette histoire!

    1. Merci Céline 😊 j’avais la larme quand ils me la racontaient…

  2. Beautiful romance 💕

  3. Très belle histoire,

    1. Merci Daniel 😘

Laisser un commentaire