Attention merveille: la fioritura di Castelluccio

Dans mon dernier article, je vous disais qu’Anne m’avait conseillé un merveilleux endroit à aller voir right here right now, avant que la magie ne disparaisse. Cet endroit, c’est Castelluccio di Norcia. Un petit village d’Ombrie, situé à 1452m d’altitude, dans le parc national des monts sybillins. Les monts sybillins, je les ai seulement effleurés durant cette journée, mais ils m’ont fait penser au plateau de Campo Imperatore, dans le Gran Sasso. Vous vous souvenez?

Les Monts Sybillins

20180707_122324

20180707_121438

20180707_101349

La fioritura di Castelluccio : magie

Revenons-en à la raison de mon article: la fioritura di Castelluccio (comprendre « la floraison de Castelluccio »). Entre mai et juillet, différentes sortes de fleurs et plantations sortent de terre. Coquelicots, violettes, plants de lentilles et autres espèces créent de splendides variations de couleur. Des à-plats qui changent au fil des semaines.

20180707_102208

20180707_104932

20180707_103723

20180707_111231

20180707_111130

Je suis partie à l’aube (je mens)(un peu) pour arriver tôt afin d’éviter la longue file de voitures qu’Anne avait évoqué. En arrivant à 10h, il y avait des gens, mais c’était correct. Quand j’ai quitté le village à 12h, cela devenait plus compliqué de circuler tranquillement. Je suis arrivée par la route de Norcia, et repartie par l’autre côté du village, en passant par Visso. Je conseille de le faire dans ce sens car l’arrivée par la route de Norcia est vraiment spectaculaire.

Spécialités de Castelluccio : lentilles et pain saucisse

Vu que j’y étais vers midi, j’en ai profité pour goûter aux spécialités du coin. Une soupe de lentilles (ils en cultivent sur les terres de Castelluccio, c’est un peu leur truc à eux) et un pain saucisse (ouioui, vous lisez bien). Avec la saucisse écrasée avant cuisson afin que ça tienne bien dans le pain (ils ont beaucoup à nous apprendre ces italiens).

Castellucio1

20180707_111007

Castellucio

Je ne saurais trop vous conseiller, si vous passez en Ombrie entre mai et juillet, de piquer une pointe jusque-là. Ca vaut vraiment la peine. De plus, le chemin à lui seul vaut le déplacement. J’ai du m’arrêter une trentaine de fois sur le bord de la route pour faire des photos des monts sybillins et de la vallée.

20180707_094109

Parce qu’il n’y a pas que les fleurs (et la saucisse) dans la vie : à venir, un article sur Castelluccio et Visso, ravagés lors d’un tremblement de terre en 2016.

Cet article a 6 commentaires

    1. Merci Jérôme 😉

  1. Bonjour Emilie très beau tout ce que tu fait et belle article Dominique

    1. Merci Dominique!

Laisser un commentaire