Un mois en Ombrie, chez Anne et Pino

Après le lac Majeur et quelques jours en famille en terre Ligure, j’ai posé mes valises pour un bénévolat en Ombrie mercredi dernier. Aujourd’hui, cela fait dix jours que je suis partie. J’ai l’impression d’être en Italie depuis beaucoup plus longtemps, tant j’ai vu de choses et rencontré de gens. Je sais que ce sentiment de temps qui s’étire ne durera pas tout le voyage et que je me retrouverais au mois de novembre en me demandant comment le temps a pu passer si vite.

Chez Anne et Pino

Je me suis donc installée à côté d’Assise, chez Anne et Pino, en pleine nature. A propos de rencontre, Anne en est certainement une très singulière. Seule guide touristique américaine autorisée en Ombrie, elle est un puits de savoir sur la région. Outre sa localisation dans ma région chérie, c’est la principale raison qui m’a incitée à lui écrire sur Workaway (avec, ok ok, le fait que leur domaine est dingue)(et ok, oui, aussi parce qu’il y a deux gros chiens, des ânes et des chèvres). D’ailleurs, je suis là depuis quatre jours et elle m’a déjà envoyée dans un endroit fou: Castellucio di Norcia, mais ça, je vous en parle dans un prochain article.

20180705_201401

20180706_185142

20180706_140042

Mon Workaway a commencé mercredi, dès mon arrivée, après un bon repas et une sieste. Tradition oblige (en vrai, j’en rêvais). Mes tâches sont diverses. Elles vont de l’entretien du domaine à la gestion du site web d’Anne en passant par l’aide en cuisine. J’ai également pour mission d’aller nourrir les animaux et j’adoooooore ça.

Anne et pino

Cuisiner avec Anne

Anne cuisine super bien. Jeudi soir, c’était l’anniversaire de Pino, son mari. Amis et famille étaient conviés à un grand repas, auquel j’ai assisté. Chacun avait décidé d’apporter un plat mais Anne ne l’a pas entendu de cette oreille. Elle a tout de même préparé (avec mon aide) plein de mets plus délicieux les uns que les autres. Sur la table: prosciutto e melone, roastbeef, frittata ai pepperoni, frittata al prosciutto cotto, bandiera (une préparation à base de poivrons), fagioli aux herbes du jardin, pesce del lago di Bolsena (son fils vit juste à côté, à Orvieto) et j’en passe.

20180705_205201

20180705_205152

20180705_195235

Hier, elle m’a fait préparer le pesto. A sa manière : avec une mezzaluna (vous savez ce que c’est?) et beaucoup d’huile de bras. Bon, ok, ça valait le coup, le résultat était top. Sa belle-fille, Francesca, a son petit secret: elle ajoute aux ingrédients traditionnels (basilic, ail, pignons de pain, huile d’olive et parmesan) de la purée de pomme-de-terre. Ca rend le pesto très onctueux. A retenir!

IMG-20180706-WA0001
On voit moins bien la mezzaluna que mon farmer’s tan
20180708_125208
La mezzaluna, en bas à gauche
20180706_130809
Photo prise in extremis avant que tout soit dans la casserole

Mon (merveilleux) studio

Un dernier mot sur mon logement, car je suis très chanceuse: j’ai un studio rien que pour moi ! Dans l’annexe de la maison, construite par Pino et décorée par Anne, le tout avec beaucoup de goût. J’en profite, car je sais que le prochain Workaway sera plutôt en mode backpacker hostel, avec chambre et salle de bains partagées!

Anne et pino1
A gauche, l’entrée de mon studio; à droite, la terrasse

20180707_170345

Cet article a 4 commentaires

  1. Magnifique !!! la table, les animaux,
    passe du bon temps,

    A bientôt,

    Daniel et Mymy

  2. Merci Daniel! Bises à vous

Laisser un commentaire