Maestro di niente (alllooorrraaa, je pars en Italie)

Bon, je vous avais annoncé la suite des choses à savoir sur la Maremme, mais je n’ai pas trouvé le temps de faire ça bien. Je suis fort occupée pour l’instant mais je vous jure, j’ai une bonne raison.

Dans 1 semaine, je pars cinq mois en Italie. Je vais enfin faire ce dont je rêve depuis longtemps : prendre la route et descendre, descendre. Puis, je remonterai (quand même)(mais pas tout de suite). Et ne riez pas, mais l’un des éléments déclencheurs de cette décision est le début de la saison 2 de Master of None (*série chérie*).
Master of none, balade en vespa dans la campagne Toscane

Cette saison 2 s’ouvre sur un épisode en noir et blanc. Dev (le personnage principal, un trentenaire new-yorkais) est à Modène pour apprendre à faire des pâtes. Le trait est forcé, grossi, cliché et en même temps subtil et nuancé. Comme plus ou moins tout ce que fait Aziz Ansari, créateur de la série. Aziz aime vraiment (beaucoup) les pâtes et il aime vraiment (beaucoup) l’Italie. Ça se voit et ça se sent. Et il décide d’offrir à son personnage principal la chance de réaliser son fantasme ultime : apprendre à faire la pasta fresca avec la nonna ! En regardant cette saison, je me suis dit « hé, mais moi aussi je veux partir en Italie, pourquoi je le fais pas alors? ». Et j’ai décidé de partir.

Alors, tout ça, c’est un long cheminement (sisi, je le jure, c’est pas qu’une série). Plein d’étapes, de préparatifs, mais surtout beaucoup d’envie et d’excitation. Vu que je veux tout voir et que je vais essayer de presque tout voir, je pars pour à peu près cinq mois en Italie. Du Lago Maggiore à la Scala dei Turchi, je vais passer par une bonne dizaine de régions. Parfois juste pour quelques journées, parfois pour y poser mes valises. Et même vivre un peu la vie des gens là-bas.

C’était super important pour moi de pas juste partir sans but et jouer à la touriste. Outre mon désir d’en découvrir plus sur ce pays que j’aime tellement, j’ai envie :

  1. d’aller à la rencontre des gens
  2. d’avoir une chance d’enfin parler italien correctement (clin d’oeil à Lucie)
  3. de vivre une vie un peu plus simple et plus « lente »
  4. de partir à la recherche d’initiatives tournant autour du tourisme solidaire, responsable et de qualité (et vu tout ce que j’ai déjà trouvé sur le net, je n’ose imaginer sur place)(vous la sentez l’excitation?)
  5. de montrer que ce n’est pas un si gros challenge pour une intolérante au gluten et au lactose de partir au pays des pâtes, de la pizza et du fromage !

Pour y parvenir, je me suis inscrite sur les plateformes workaway et helpx. J’ai aussi fouiné du côté des possibilités de baratto. Les personnes et structures inscrites sur ces plateformes privilégient un mode de vie et de travail différent, basé sur l’échange. C’est fou l’offre qu’on trouve en Italie. Dans un prochain article, je vous en parlerai plus longuement et vous expliquerai mes choix. Mais ça, ce sera quand j’aurais terminé mes bagages.

Je ne sais toujours pas ce que je vais mettre dans ma valise. Mais une chose est sûre, je n’ai qu’une hâte (quand j’aurais embrassé mes proches)(et ok, un peu pleuré) : m’asseoir dans ma voiture et démarrer.

PS1: Si ce n’est déjà fait, regardez Master of None, c’est sur Netflix!

PS2: Je repasserai en Maremme à l’automne et là, promis, je vous fais un article du feu de dieu.

PS3: Vous l’aurez compris, je n’emporte pas Giu dans ma valise, elle fait quelques infidélités à l’Italie en ce moment, mais croyez-moi, elle veille à ce que je fasse pas trop n’importe quoi ici 😉

Cet article a 6 commentaires

  1. Wahou, je suis hyper enthousiaste aussi. Je vais te suivre de près, j’adore ton idée, j’admire ton audace t’organiser pour vivre ton rêve. Bravissima et buon viaggio !

    1. Merci Lucie, ça me touche beaucoup 🙂

  2. Je découvre ton blog, et ton chouette projet, grâce à Lucie et je suis fan (et un peu jalouse !) ! L’Italie me fait rêver depuis bien longtemps, peut-être qu’un jour je franchirais le cap moi aussi, en attendant j’y vais en voyage, j’en rêve et je prolonge mes voyages en les racontant sur mon blog. Et grâce à ton blog je pourrais rêver en regardant de belles photos ! Hâte de suivre tes aventures dans ce magnifique pays, et je te souhaite qu’elles soient merveilleuses !

    PS : En lisant ton « alllooorrraaa » j’ai de suite pensé à Master Of None, j’ai adoré ce premier épisode moi aussi, il donne vraiment très envie de partir en Italie, à Modène, dans la vie en noir et blanc, auprès de la Nonna, faire des pâtes

    1. Hé bien, ça fait chaud au coeur de voir que mon projet et mes envies font écho… c’est un truc très personnel et c’est gai de voir qu’il rencontre d’autres aspirations très personnelles elles aussi 🙂 Peut-être que toi aussi, tu sauteras le pas… si je te convaincs 😉 Merci pour tes mots

  3. Quelle merveilleuse idée. Je dirai l un des plus beaux pays du monde de par sa culture, son histoire, ses oeuvres, la musique, la cuisine….
    L ITALIE est dans mon coeur.
    Votre idée est géniale, je vous suivrai.
    J envisage moi aussi de partir quelques mois en camping car peut être pour découvrir quelques régions qui manquent à mon répertoire !!
    Buon viaggio. A presto.

    1. Bonsoir Danielle, merci pour votre message! Si vous aussi, vous prenez la route, tenez-moi au courant, car les voyages en camping car me font toujours envie 🙂

Laisser un commentaire