San Bernardino alle Ossa

Lors de mon dernier séjour à Milan, j’avais ajouté à ma to-do list la visite de l’église San Bernardino alle Ossa.

J’étais attirée par le côté insolite et assez confidentiel de l’endroit. Bon d’accord, par son côté un peu creepy aussi. Comme son nom (« Saint-Bernard des Os ») l’indique , la renommée de cette petite église du centre historique, cachée dans l’ombre de la basilique Santo Stefano, doit beaucoup à sa chapelle datant du 17e siècle, dont la particularité est d’être entièrement décorée d’ossements humains.

San Bernardino alle Ossa

Macabre vs rococo

Une fois poussée la porte de l’ossario, après avoir traversé l’église, on se retrouve donc dans une petite pièce. Les murs sont très hauts mais surtout entièrement recouverts de crânes, fémurs, tibias et os divers. Ils forment des croix et toutes sortes de motifs ornementaux. Le contraste entre le macabre et le rococo est saisissant, car la coupole de l’ossuaire est décorée d’une fresque baroque de Sebastiano Ricci. Elle met en scène les âmes pures arrivant au paradis parmi une nuée de chérubins joufflus. Une allégorie de la vie après la mort plutôt efficace.

la coupole de San Bernardino alle Ossa

San Bernardino alle Ossa

La visite peut paraître un peu lugubre, mais je l’ai trouvée intéressante. Elle témoigne d’une époque où le rapport à la vie (et à la mort) était très différent du nôtre. J’ai aussi été très intriguée par la provenance de ces ossements : qui avaient été tous ces gens ?

paroi ornée de crânes humains à San Bernardino alle Ossa

L’origine de San Bernardino alle Ossa

La légende voudrait qu’il s’agisse de chrétiens victimes de massacres hérétiques au début du premier millénaire. La réalité est plus prosaïque : avant la construction de l’église, le site abritait un hôpital et un cimetière. C’est en grande partie de là que proviennent les ossements. Ni saints ni martyrs, donc. Mais plutôt des anciens patients de l’hôpital (en majorité – la chirurgie n’était pas au point à l’époque), des prisonniers de droits communs (quand les prisons n’avaient plus de place pour leurs sépultures), des religieux (qui administraient l’hôpital) et quelques membres de la noblesse milanaise (enterrés dans des mausolées voisins).

la coupole baroque et les ossements à San Bernardino alle Ossa

La visite de l’endroit ne m’a pas spécialement mise mal à l’aise. Mais en me documentant pour cet article, j’ai lu pas mal de témoignages de visiteurs légèrement traumatisés…  Je préfère donc vous prévenir : oui, le lieu est exigu et ça fait vraiment beaucoup d’os. Âmes sensibles, vous êtes prévenues!

Si vous souhaitez la visiter, la chapelle est accessible en semaine de 7h30 à 12h puis de 13h à 18h, et le samedi de 9h à 12h. La visite est gratuite et l’entrée se trouve via Carlo Giuseppe Merlo 4.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire